Archives du mot-clé Esperanza Spalding

Esperanza Spalding

Surdouée, c’est l’adjectif qui revient très souvent pour qualifier la bassiste, contrebassiste, chanteuse, compositrice… américaine de jazz Esperanza Spalding. À l’aise dans tous les styles, chacun de ses albums est différent : rythmes brésiliens, jazz plus classique, soul/pop ou plus rock.

Son excellent second album « Esperanza » (2008) – jazz teinté de rythmes brésiliens – contient 12 titres (principalement de sa composition) dont : « Ponta de Areia », « I Know You Know », « Fall In », « Precious » et « Espera ».

Son dernier (et cinquième) album en date « Emily’s D+Evolution » (2016) est très surprenant au premier abord. Album concept où son alter ego Emily (d’où le nouveau look) se libère – comme une nouvelle naissance – dans un style jazz/rock/fusion. 14 titres (dans la version « Deluxe ») qui demandent quelques écoutes avant d’être complètement apprivoisés. Parmi mes préférés, il y a : « Unconditional Love », « One », « Rest in Pleasure », « Ebony and Ivy », « Noble Nobles », « Elevate or Operate » et « Change Us ». À découvrir et écouter sans modération !Esperanza Spalding

📺 A la basse fretless dans le superbe « I Know You Know » en live en 2009 (extrait de l’album « Esperanza ») 👏👏👏

📺 Le puissant « One » (extrait de l’album « Emily’s D+Evolution »)

📺 Le planant « Unconditional Love » (extrait de l’album « Emily’s D+Evolution ») dans sa version alernative (qui fait plus de 9 min sur l’album avec un son énorme de guitare).

📺 Le classique « On The Sunny Side Of The Street », live en 2016 devant les Obama à la Maison Blanche !

Corinne Bailey Rae – The Heart Speaks in Whispers

Ce troisième album studio (2016) signe le grand retour de Corinne Bailey Rae six ans après « The Sea » (album sorti peu de temps après le décès de son premier mari – le saxophoniste Jason Rae). Coproduit par Steve Brown – devenu son second mari en 2013, la version « Deluxe » contient 16 titres dont « The Skies Will Break », « Hey, I Won’t Break Your Heart », « Been to the Moon », « Stop Where You Are », « Green Aphrodisiac », « Horse Print Dress » et « High ». Excellent album… un seul regret : ne pas l’avoir acheté dès sa sortie !Corinne Bailey Rae-The Heart Speaks in Whispers

📺 « Been To The Moon » (le premier single extrait de l’album)

📺 « Green Aphrodisiac » 💚 le petit bijoux soul de l’album à écouter en boucle (avec la participation de Marcus Miller à la basse et Esperanza Spalding dans les choeurs)

📺 Elle est rayonnante 😘 dans ses 3 titres live au NPR Music Tiny Desk Concert (avec notamment au clavier Steve Brown)
– Début : « Paris Nights / New York Mornings » extrait de l’album « The Sea »
– A 4 min : « Hey, I Won’t Break Your Heart »
– A 9 min 35 : « The Skies Will Break » avec un superbe final 👏👏👏

📺 « Horse Print Dress » quelques pas de danse… 😀

Lire la suite

Janelle Monáe – The Electric Lady

Le monde futuriste de Cindi Mayweather, l’alterego androïde qu’interprète Janelle Monáe, est de retour dans ce troisième album (2013) – en comptant son premier EP. 19 titres, avec la participation de Miguel, Erykah Badu, Solange, Prince and Esperanza Spalding, dont « The Electric Lady », « We Were Rock n’ Roll », « It’s Code », « It’s Code » et « Can’t Live Without Your Love ». Energique et efficace.Janelle Monae-The Electric Lady

📺 « Electric Lady »

📺 « Ghetto Woman »

📺 « We Were Rock & Roll »